mardi 13 mai 2014

CHILI : LEVÉE DE L'IMMUNITÉ PARLEMENTAIRE DU DÉPUTÉ ROSAURO MARTÍNEZ

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

VICTIMES DE ROSAURO MARTÍNEZ LABBÉ
Dans un jugement unanime, la Cour d'Appel de Valdivia, a donné raison à la juge Emma Díaz Yévenes, chargée de l’enquête sur des violations aux droits de l'homme à Neltume. 

La Cour d'Appel a résolu lundi 12 mai 2014 de lever l'immunité parlementaire du député du parti de droite Rénovation nationale (RN), Rosauro Martínez Labbé pour les homicides qualifiés des militants du MIR Próspero del Carmen Guzmán Soto, Patricio Alejandro Calfuquir Hernández y José Eduardo Monsalve Sandoval, qui ont eu lieu le 20 septembre 1981 à Neltume dans le secteur de Remeco Alto, commune de Panguipulli. 

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO PRISE PAR LE CAPITAINE DE L'ÉPOQUE ROSAURO MARTÍNEZ LORS «L'OPÉRATION LA MACHETTE» À NELTUME. PHOTO CIPER 

Le député, en sa qualité de commandant de l'Armée de Terre et sous le pseudonyme de « Mosquetón », était en 1981 responsable de l'unité militaire qui a commis ces meurtres.


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

IMAGE DE PROPAGANDE DE LA RÉSISTANCE
GROUPE GUERRILLERO À NELTUME
En septembre 1981 les trois résistants ont été abattus tandis qu'ils dormaient, selon les témoignages rassemblés par la recherche judiciaire. Le détachement des Troupes Spéciales de la Compagnie de Commandos N°8 « Llancahue » de Valdivia (CCN°8), sous la conduite du commandant Rosauro Martínez Labeé, s'était secrètement approché de la maison. Patricio Calfuquir et Próspero Guzmán sont morts criblées de balles à bout portant. Sur le cadavre de Guzmán on compte 28 impacts de projectiles conformément au rapport d'autopsie. 
« NELTUME, ÉTINCELLE DE RÉBELLION »  
SOURCE WIKIPÉDIA
Eugenio Sandoval fut blessé et arrive à fuir par une fenêtre postérieure. Rosauro et une poignée de ses hommes l'ont trouvé à peu de mètres de distance, encore en vie, dissimulé entre des bambous. Ils lui ont tiré direct dans la tête et l'ont tué. Un hélicoptère Puma envoyé depuis la IV Division de l'Armée de Valdivia par son commandant, le général Rolando Figueroa Quezada, a repris les trois cadavres et les a conduits dans cette ville en les remettants à la morgue locale.

       [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
Pour sa mission à Neltume comme patron du CCN°8, le commandant Rosauro a reçu des félicitations de l'Armée, consignées dans sa feuille de vie le 11 novembre 1981. Il est écrit « une performance Extraordinaire sous la conduite de la Compagnie de Commandos N°8 au cours des actions contre-subversives de combat dans la zone de Neltume, où sept extrémistes sont morts sans aucune perte de l'Armée ».