mardi 22 mai 2018

SIX PAYS DONT LES ÉTATS-UNIS JUGENT
« ILLÉGITIME » L'ÉLECTION AU VENEZUELA



[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO G20 PRESS OFFICE AFP, 20 MARS 2018
OUVERTURE DU G20 FINANCES, CE LUNDI À BUENOS AIRES

Les États-Unis, l'Argentine, l'Australie, le Canada, le Chili et le Mexique ne reconnaissent pas les résultats de la présidentielle de dimanche au Venezuela et envisagent des sanctions contre le régime de Nicolas Maduro.
Atlasinfo avec l'AFP
 L'INGÉRENCE DES ÉTATS-UNIS  
POUR DÉSTABILISER LE VENEZUELA 
DESSIN CARLOS LATUFF
En marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 lundi à Buenos Aires, le chef de la diplomatie argentine Jorge Faurie a lu une déclaration commune soulignant « le manque de légitimité du processus électoral vénézuélien ».

Lors d'un scrutin critiqué par la communauté internationale et boycotté par l'opposition qui dénonçait une « supercherie », Nicolas Maduro, 55 ans, a obtenu dimanche 68% des voix contre 21,2% à son principal adversaire Henri Falcon, avec 52% d'abstention. 

Ce dernier a dénoncé un scrutin sans « légitimité » et réclamé une nouvelle élection avant la fin de l'année. 

La déclaration de Buenos Aires souligne que « la solution à la crise au Venezuela doit être pacifique, et compter sur le protagonisme des Vénézuéliens », observe "une aggravation alarmante de la crise humanitaire" et fait remarquer que plus de 900.000 Vénézuéliens ont fui leur pays. 

La réélection de Maduro a également été rejetée lundi par le Groupe de Lima, qui réunit 14 pays américains.
Atlasinfo (avec afp)