jeudi 28 juin 2018

VENEZUELA. NICOLAS MADURO COMPARE MIKE PENCE À UN « SERPENT VENIMEUX »


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

,LES VÉNÉZUÉLIENNES PORTENT LA MOUSTACHE EN SOUTIEN À N. MADURO
Lors d'un discours télévisé, le chef de l'État vénézuélien a qualifié le vice président américain Mike Pence de "serpent venimeux" et s'en est également pris à l'Union européenne qui vient d'ajouter 11 nouveaux noms à la liste des responsables vénézuéliens frappés de sanctions.

NICOLAS MADURO COMPARE MIKE PENCE
À UN « SERPENT VENIMEUX »
Ouest France
Le président vénézuélien Nicolas Maduro a qualifié mercredi le vice-président américain Mike Pence, en tournée en Amérique latine, de « serpent venimeux», et accusé l'Union europénne, qui vient d'élargir ses sanctions contre Caracas, de « s'agenouiller » devant les États-Unis.


« Chaque fois que ce serpent venimeux de Mike Pence ouvre la bouche, je me sens conforté dans la voie qui j'ai choisie », a raillé le chef de l'Etat socialiste lors d'un discours télévisé. 

Mercredi, Mike Pence a dénoncé l'« impact dévastateur de la dictature » de M. Maduro, lors d'une visite dans un centre d'accueil pour migrants vénézuéliens à Manaos (Brésil). 

« Nous t'avons vaincu et nous allons te vaincre, où que tu sois, où que tu ailles, Mike Pence », lui a répondu Nicolas Maduro. 

Le successeur de Hugo Chavez s'en est pris également à la récente décision de l'Union européenne d'ajouter 11 nouveaux noms à la liste des responsables vénézuéliens frappés de sanctions. 

L'UE « s'agenouille devant Donald Trump », dans le but de « faire main basse » sur les richesses naturelles du pays, doté des plus importantes réserves pétrolières au monde, a accusé M. Maduro.