jeudi 7 juin 2018

POURQUOI DIAZ-CANEL A-T-IL RÉSERVÉ SA PREMIÈRE VISITE EN TANT QUE CHEF D’ÉTAT AU VENEZUELA ?


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

 PHOTO CARLOS BECERRA
Nicolas Maduro a été le premier chef d'État à se rendre à Cuba le 21 avril, après que la Révolution cubaine a exprimé sa volonté de continuité, incarnée par l'élection de Miguel Diaz-Canel Bermudez à la présidence du Conseil d'État et du Conseil des ministres
Granma
Nicolas Maduro a été le premier chef d'État à se rendre à Cuba le 21 avril, après que la Révolution cubaine a exprimé sa volonté de continuité, incarnée par l'élection de Miguel Diaz-Canel Bermudez à la présidence du Conseil d'État et du Conseil des ministres.

À cette occasion, le président vénézuélien a déclaré qu'il venait à Cuba pour renouveler les espoirs et les rêves et regarder vers l'avenir, en faisant référence notamment à l'intégration économique et au renforcement de l'unité continentale.

Le président cubain s’est rendu dans le pays de Bolivar, en apportant l’accolade du général Raul Castro Ruz et du peuple cubain à l'héroïque peuple vénézuélien.

IL L’A FAIT EN VERTU DE CET ESPOIR ET DE CET AVENIR, REPRÉSENTÉ PAR :

 PHOTO CARLOS BECERRA
La mission Barrio Adentro, créée en 2003 : des milliers de médecins ont fourni des soins gratuits à ceux qui en avaient besoin ; des centres de haute technologie (CAT), des centres de diagnostic intégral (CDI) et des salles de rééducation intégrale (SRI) ont été installés ; des centres médicaux et technologiques ont été modernisés dans tout le réseau d'hôpitaux et de cabinet de consultation déjà installés, et dans 95% d’entre eux des médecins communautaires intégraux assurent les soins, ainsi que des spécialistes de médecine générale intégrale, formés par la Révolution et au Venezuela par des Cubains.

«VENEZUELA: 1ER DÉPLACEMENT DU CUBAIN DIAZ-CANEL 
CHEZ SON ALLIÉ MADURO»
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 

La mission Barrio Adentro Deportivo (Le sport au cœur du quartier), : elle a permis à des spécialistes des sports et des loisirs cubains de se rendre dans les endroits les plus reculés du Venezuela, pour y apporter du plaisir et de la santé depuis plus de 13 ans.

La mission Robinson, créée le 1er juillet 2003 : le gouvernement bolivarien a réussi en un temps record à faire du Venezuela un pays sans analphabétisme. Ce programme a bénéficié à plus de 1,5 million de Vénézuéliens.

La coopération agro-productive : un accord a été signé pour la production de semences et la culture dans les villes, pour briser la dépendance de la production rurale. Par ailleurs, Cuba met à la disposition du Venezuela toutes ses connaissances techniques pour coopérer à la relance de l'économie, ainsi qu'à la restructuration, la modernisation et au développement de l'ensemble du système de l'industrie sucrière et de ses dérivés.

L'accord pétrolier : le Venezuela vend du pétrole à Cuba à des prix préférentiels, en réponse au blocus des États-Unis auquel l’Île fait face depuis plus de 55 ans.

Ainsi, le président Diaz-Canel honore les principes les plus sacrés de la Révolution cubaine, selon la maxime de José Marti, selon laquelle « La Patrie, c’est l'Humanité » et dans cette œuvre d’amour que prolongèrent Fidel et Raul.